A l’origine, un problème à résoudre. Les transports en commun existant sur Thiers ne satisfont pas les besoins de liaison entre le haut et le bas de la ville. Trop peu fréquents, inexistants le soir, polluants, etc. ils contribuent à couper la cité en deux, à isoler le bas de la ville qui se développe trop vite, au détriment du haut qui dépérit.

Il y a quelques années, le conseil centre ancien émet une idée, un téléphérique pourrait résoudre ce problème. L’idée séduit, dans un premier temps : les élus de la région, ceux de Thiers, des potentiels investisseurs, des experts qui se penchent sur le sujet et rédigent, bénévolement et de leur propre chef, un début d’étude.

L’association « Thiers Téléphérique » est créée, elle a pour ambition de porter ce projet, de faire financer une réelle étude qui prendra en compte non seulement l’aspect financier, mais aussi l’impact d’un tel ouvrage sur la ville et ses habitants.

Mais bien vite les opposants au projet s’organisent, les boucliers se lèvent, la municipalité se fige, la presse déforme le sujet par des photo-montages maladroits. La population prend peur. Nul besoin de faire une étude d’impact, l’idée ne séduira pas la majorité.

L’association « Thiers Téléphérique » laisse la place à « Thiers Nouveaux Mondes ». Elle s’empare de sujets plus urgents, comme la piscine de Thiers dont les habitants sont privés, la ligne SNCF entre Thiers et Boën qu’elle juge nécessaire de réactiver, le cœur de ville qu’il faut au plus vite revitaliser. La liaison entre le haut et le bas de la ville reste d’actualité, mais d’autres moyens existent qu’il conviendra d’étudier, avec les habitants thiernois.

Pour ma part, j’ai rejoint le groupe au moment du changement de nom, au moment du changement d’orientation. Je n’ai donc jamais participé aux actions en faveur du téléphérique. Aujourd’hui, tête de liste du groupe Thiers : Réunir pour Agir, je note simplement qu’il faudra trouver un moyen de liaison pour unifier durablement la ville haute et la ville basse. Tel sera mon combat au sein de la municipalité et au côté des Thiernois.

Add Your Comment